AccueilL'ASSOCIATIONLe Projet médicalLa Vie de l’enfant après le cancer

La Vie de l’enfant après le cancer, «de la difficulté de guérir»


Chaque année, entre 1500 et 2000 enfants sont touchés par le cancer.

Plus de 75% des enfants porteurs de leucémie ou de cancer peuvent aujourd’hui guérir.

Mais trop souvent, l’enfant reste meurtri dans son corps, et dans son âme : il continue d’être considéré par son entourage comme « malade». Cette sensation d’être différent, associée à une réinsertion difficile dans la société, freine la « guérison totale ». C’est à ce stade qu’A Chacun son Everest ! entre en action.

Pourquoi partir avec A Chacun son Everest ! après un traitement pour cancer ?

Il faut rappeler l’importance d’une prise en charge psychologique pendant ou après le traitement d’une maladie grave comme le cancer. Une démarche comme celle d’A Chacun son Everest ! peut elle aussi être extrêmement utile à l’enfant et à son entourage pour matérialiser l’idée de guérison et redonner immédiatement confiance à l’enfant ou l’adolescent.
A Chacun son Everest ! est ainsi devenue, pour les oncologues pédiatres, un partenaire majeur et un membre important de la cordée « guérison ».


Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



En savoir +:
  • Les cancers de l’enfant et de l’adolescent